HANOUNA

Solidarité

samedi 19 janvier 2013 par hanougabel

C’est vers toi que se tournent toutes mes illusions,

C’est vers toi qui naquis bien avant ma naissance,

Toi qui, bien avant moi, ainsi que des millions,

Tatoua de ton sceau prémices d’existences.

- 

De murmures en cris, de défaite en victoire,

Depuis la nuit des temps,

Ne laisse indifférent.

- 

L’on fit tant, l’on fit trop au nom d’un Dieu cruel

Ou d’une liberté dont on coupa les ailes.

Inconstants sont les hommes, tantôt mus par le zèle

Ou tantôt, effrayés, retrouvent nature frêle.

- 

Dans tous les cas, en nombre alors réconfortés,

Découvrent grand courage contre un seul isolé.

Les êtres dits humains sont ainsi constitués

Que leur force réside en vile lâcheté.

- 

Et pourtant... je te chante, toi qui, d’éternité,

A embelli le coeur et l’esprit du vivant,

Et pourtant je te loue, toi qui sais tout donner,

Illumine les âmes du plus insignifiant.

- 

Faut-il donc que tu sois si forte pour surseoir,

Si souvent baillonnée,

Si souvent enterrée,

- 

SOLIDARITÉ !

- 

Liliane Gabel (mai 12)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 25322

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Poétiquement vôtre  Suivre la vie du site Poèmes pour tous  Suivre la vie du site Humanité   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License