HANOUNA

Difficile pardon

lundi 21 mai 2012 par hanougabel

Et j’embrassais sans cesse ton front et tes paupières,

Pleurant ta peau si froide et tes lèves sans vie.

J’aurais voulu sur toi envoyer la lumière,

Inonder tes yeux bleus afin qu’elle les ouvrit.

J’aurais voulu en toi faire surgir à nouveau

Conscience d’exister, esquisses de soubresauts,

Par puissance d’amour et par force d’espoir...

J’espérais reculer l’heure du grand départ.

Voilà que la colère à nouveau me submerge,

Apportant avec elle douloureux feu de larmes,

Comme orage soudain sur la nature s’acharne,

Apportant pluies violentes qui inondent les berges.

Qu’ont-ils fait pour toi, ces soi-disant « soigneurs d’âmes »,

Ceux qui ont perturbé ton corps et ton esprit,

Qui se sont acharnés sur toi et t’ont salie,

T’ont couverte d’insultes et de propos infâmes ?

Bien que, tout malgré moi, vengeance me taraude,

Je ne souhaite pas malheur à nos bourreaux.

Un jour viendra, sans doute, où, considérant leur faute

Poseront un seul mot, pour apaiser tes maux.

En apaisant les tiens, apaiseront les nôtres,

Sans devenir soudain, à nos yeux, bons apôtres.

Plaie ouverte soignée n’évite cicatrice,

Un pardon accordé en oubli ne se glisse...

Liliane Gabel (mai 2012)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 25151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Poétiquement vôtre  Suivre la vie du site Rimes pour un amour   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License