HANOUNA

Hier, aujourd’hui, demain

lundi 21 mai 2012 par hanougabel

Demain c’est aujourd’hui

Et hier est si présent,

Au quotidien je vis

Sous le joug d’un amant.

Sans pitié, ce bourreau

Qui entretien mon rêve,

Alimente mes sanglots,

Mes regrets, et j’en crève.

Cruel est le chagrin,

Aigue est la souffrance,

Deux alliés inhumains

De la désespérance.

Ma Kitou, m soeurette,

Pourquoi es-tu partie,

Pris poudre d’escampette,

Sans m’avoir avertie ?

Pourquoi sans un appel

As-tu soudain laissé

Filer à tire-d’aile

Ton souffle trop léger ?

Aucun signe ni cri

Avant de t’effacer,

Aucun adieu ne fit

Pour ton départ discret.

Il me vient en mémoire,

D’innombrables images ;

Du coeur parfois miroir,

Naissent tant de mirages...

Je t’aperçois soudain

Au détour d’une rue,

Dans un coin du jardin,

Sous les traits d’inconnues.

C’est alors forfaiture

Pour mon âme en lambeaux,

Monstrueuse torture,

Inutile fardeau.

Jamais me résoudrai,

(Fut-il simple) au passé

Ni au plus-que-parfait.

A tout temps conjugué,

Quelque soit le langage,

Le vide est installé,

Gémissements ou rage.

Tout demeure figé.

Mêmes sombres matins,

O douleur du réveil !

Ces multiples chagrins

Sont en tout point pareils.

Tant de chose à te dire,

Des mots pas encore nés,

Phrase encore à construire,

De mon coeur endeuillé.

Absence. L’astre du jour

A perdu ses rayons ;

Des oiseaux alentour,

Différents les chants sont...

Liliane Gabel (juillet 2011)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 25322

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Poétiquement vôtre  Suivre la vie du site Rimes pour un amour   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License