HANOUNA

Un mois déjà... (18 mai)

lundi 21 mai 2012 par hanougabel

Un mois déjà (comme si c’était hier)...

Que le temps s’est égrené sans manière !

Un mois déjà que, dans sa cruauté,

La mort a décidé de t’enlever.

Le monde accumulera les scandales,

Encore, toujours, à son rythme infernal

Et la vie coulera, mois et semaines,

Tellement indifférente à notre peine.

Venu te faucher, l’obscur serviteur,

Vil travailleur que je n’ai pu contrer,

A lacéré ma vie, haché mon âme,

Elagué mon coeur, en soufflant sa flamme.

Si ma douleur, toujours aussi profonde,

Lancinante rengaine, présence immonde,

Pèse, contre mon gré, poids su r ma vie,

Assombrissant mon quotidien de gris,

Je n’ose imaginer ta peine, maman :

C’était ma soeur, mais c’était ton enfant.

Certes, ne peux comparer mon calvaire

Avecque l’absence du fruit de ta chair.

Chaque larme, chaque sursaut de ma peine

Ne peut égaler l’ampleur de la tienne.

Ma mère, parents bien- aimés, ma tendresse

Vous offre pour alléger la tristesse.

Liliane Gabel (21 mai 2011)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 25165

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Poétiquement vôtre  Suivre la vie du site Rimes pour un amour   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License