HANOUNA

Description du site

Hanouna, artiste peintre plasticienne installée dans le midi de la France, a rédigé également des livres sur l’exclusion.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Brouillard

mardi 14 août 2012 par hanougabel
Certaines nuits encore il m’est bien difficile De trouver le sommeil, Ces songes, par centaines, après journées fébriles Multiplient les réveils. Alors sorte de brume enrobe mon chagrin, Estompant la douleur, Anesthésiant mon être et ses blessures sans fin, Trompant un peu mon cœur. (...) > suite


Le 18 avril jour funeste

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
J’avais imaginé si souvent un voyage, Une belle échappée, ma presque sœur jumelle, Tu n’as pas attendu, décidé sans ambage, Décidé trop tôt, seule, de te faire la belle. La vie paraît si courte, elle l’est plus encore Lorsque les êtres chers nous semblent déjà loin, Mais quand, sur le chemin, ils nous (...) > suite


Ce jour-là

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
J’approche de ce lieu qu’à présent je maudis, Je ne veux pas comprendre ce que déjà je lis Sur les visages clos de trop de désespoir. Je ne veux pas comprendre, je veux juste LA voir. Je découvre, oppressée, ces silhouettes claires, Tels les anges, sans doute, que nous ne voyons guerre. Ma (...) > suite


Même

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Même si la douleur est encore si profonde, Et que mon cœur brisé te pleure mon amour, Même si la révolte en mon coeur encore gronde, Je ne pourrais changer de ton destin le cours, Ma soeurette, ma Kitou. Chacun de mes levers Est une autre occasion d’à nouveau répéter D’à nouveau demander et « (...) > suite


Le temps prendra son temps

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Si je devais céder aux enchères mon chagrin, Chaque prix paraîtrait dérisoire, et en vain, Voudrait-on m’en donner, et des cents et des milles, Tant de l’évaluer il serait difficile. A chacun des réveils, toujours plus douloureux, Des mots gouffre-désespoir, des mots creux, hideux, Que je n’ose (...) > suite


Coeur en vrac

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Ne peut-on, ici-bas, vivre fin de tristesse Effacer pleurs, combats, attirer l’allégresse ? J’ai hâte de te rejoindre en ce "pays" promis Où il n’y a, paraît-il, ni souffrance ni cri Bien sûr, auparavant, vivrai seule les rêves Qu’avec toi je créais avant que vers la grève Du monde de lumière tu te (...) > suite


Un mois déjà... (18 mai)

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Un mois déjà (comme si c’était hier)... Que le temps s’est égrené sans manière ! Un mois déjà que, dans sa cruauté, La mort a décidé de t’enlever. Le monde accumulera les scandales, Encore, toujours, à son rythme infernal Et la vie coulera, mois et semaines, Tellement indifférente à notre peine. Venu (...) > suite


Nul répit

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Pas un jour ne s’écoule, Une heure ni un moment... Tout soudain je m’écroule, A genoux, gémissant. Chaque seconde est larme Chaque rire est regret (Souffrance de mon âme), Sans ton souffle muet. Oh ma soeur, ma Kitou, Si parfois il me semble Atteindre enfin le bout Du tunnel, mon âme (...) > suite


Absence

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Je porte le chagrin de ton absence Comme vêtement trop lourd Bure triste, des vocations subies… Déjà deux mois, de longues semaines, Sans te voir, sans plus t’embrasser. Où es-tu, mon amour, ma Kitou ? Entends-tu ma plainte : « Pourquoi m’as-tu abandonnée ? » Mais que dis-je ? Ma révolte est (...) > suite


L’ombre de la Mort

lundi 21 mai 2012 par hanougabel
Défilent les jours Tant pareils à eux-mêmes Ma sœur, mon amour. Pénible leçon Qu’ici-bas la vie sème, Sans trop de façon : Il faut composer Avec ombre et lumière. Vais-je l’accepter ? Je te hais la Mort Et je devrais me taire ? Mais si je t’ignore Combien d’êtres chers Vas-tu encore m’ôter ? (...) > suite

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 25322

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License